Lettre d’information de mars 2012
Article mis en ligne le 12 mars 2012
dernière modification le 29 novembre 2012
logo imprimer

Actualités de Veille au grain

La pétition Nous avons plus besoin des abeilles que des OGM que nous avons contribué à mettre en place a déjà recueilli à ce jour plus de 260 000 signatures !!! Vous pouvez toujours la signer et la faire signer, et même télécharger les affiches ou en commander.

Veille au grain a participé à la consultation publique sur le MON810 et a incité les membres de son réseau à le faire.

Actualités bourguignonnes

La pollution par les pesticides augmente dans le Val de Saône et la CAPEN71 le fait savoir !

Le Conseil Général de la Nièvre adopte une motion sur les semences de ferme. Présentée par le groupe socialistes et apparentés, elle a été adoptée à la majorité et vise à demander la remise en cause de la loi COV.

Pesticides

Des agriculteurs victimes des pesticides ont manifesté au Salon de l’Agriculture le 27 février dernier. Les utilisateurs des pesticides sont souvent les premières victimes de ces produits. Monsanto a d’ailleurs récemment été condamné pour l’intoxication d’un agriculteur. Le journal en ligne TerraEco estime que « chaque année des centaines de personnes sont victimes de pollutions aux pesticides. Mais il est très difficile, notamment pour les particuliers, d’être reconnu comme victime, et d’obtenir des dédommagements ».

Dans le même ordre d’idée, Nicolas HULOT et Marc DUFUMIER cosignent une tribune dans laquelle ils dénoncent le fait que les citoyens payent 3 fois le prix de leur alimentation :
- en faisant leurs courses,
- en payant leurs impôts (puisque 350 € par foyer sont consacrés au soutien de la Politique Agricole Commune),
- en contribuant à supporter le coût des dommages causés à l’environnement par l’agriculture (toujours par leurs impôts) : « presque 10 % de la facture d’eau des ménages sont consacrés ainsi au traitement de l’eau polluée par les nitrates et les produits phytosanitaires, pour un montant global de près de 1,5 milliard d’€ par an ! »

D’une certaine manière on pourrait ajouter les 2 points suivants :
- entre la récolte et l’arrivée aux distributeurs, les matières premières auront été achetées et revendues 6 à 8 fois en moyenne par des banques d’investissement (JP Morgan etGoldman Sachs en particulier) qui spéculent sur le prix, faisant donc augmenter le cout de façon artificielle ;
- le prix à payer est aussi élevé si on tient compte du coût de la santé, de tous les cancers et autres maladies graves dues à la pollution par tous ces produits chimiques présents dans l’air, l’eau, les aliments…

OGM

La FAO tente de casser le mythe selon lequel les OGM pourraient nourrir le monde. Selon elle leur monoculture entraîne justement le contraire : une perte de biodiversité colossale et gravissime.

Quelques brèves sur l’alimentation et la bio

Mouans-Sartoux, une ville où il fait bon vivre

Conflits d’intérêts à l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire

Outils de finances solidaires au service de l’agriculture paysanne et biologique, séminaire organisé par MIRAMAP, mardi 27 mars 2012 à Lyon

Réorienter d’urgence l’agriculture française : de nombreuses personnalités et organisations publient une tribune pour interpeller les candidats à l’élection présidentielle

10 raisons de se mettre à la cuisine bio

4 étapes clés pour se mettre à la cuisine bio sans se ruiner

Retrouvez cette lettre en intégralité

Lettre d’information de mars 2012




pucePlan du site puceContact puce



2010-2017 © Veille au grain : pour une région Bourgogne—Franche-Comté sans OGM ni pesticides ! - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39