Mobilisons-nous pour les faucheurs volontaires jugés en Cour d’Appel le 9 avril 2014 prochain à Orléans
Interview de Fabien Houyez, l’un de ces faucheurs
Article mis en ligne le 4 mars 2014
dernière modification le 26 mai 2014
logo imprimer

Nous avons montré que nous étions en mesure de nous mobiliser en masse pour des causes importantes le 24 février dernier lors du procès d’Emmanuel GIBOULOT.

Nous relayons aujourd’hui un cas tout aussi important bien que moins médiatisé.

Le 9 avril prochain, 150 faucheurs et faucheuses volontaires seront jugés en Cour d’Appel à Orléans suite à une condamnation par le tribunal de Tours à 5000 euros de dommages et intérêts et 3 mois de prison avec sursis.

Cette condamnation fait suite à la neutralisation par ces derniers le 24 juillet 2010 à Saint-Branchs et Sorigny en Tourraine de cultures de tournesol BASF-Clearfield et PIONEER-Expressun. Leur but était de "dénoncer cette technique OGM qui, par décret, se trouve hors du champ d’application de la directive européenne 2001-18, directive réglementant l’introduction et la mise en culture des OGM sur le territoire de l’Union Européenne. Défini comme un OGM par cette loi mais sortant du champ d’application, ces plantes à pesticide tolérant des herbicides ne sont donc soumises à aucune contrainte juridique, ni évaluation de son impact sur la santé et l’environnement, ni traçabilité spécifique. Ceci est particulièrement inquiétant puisque ces tournesols, clônes pesticides brevetés, se retrouvent dans la chaîne alimentaire humaine (huile de tournesol, chips et tout produit transformé et contenant de l’huile de tournesol) sans que les conséquences de l’herbicide présent en grande quantité dans les tissus de la plante ne soient mesurées.

L’un de ces faucheurs volontaires, Fabein HOUYEZ, a été interviewé par l’association Yonne Lautre. Nous vous invitons à retrouver l’intégralité de cette interview sur leur site et à la diffuser dans vos réseaux respectifs.

Le but ? Créer une mobilisation équivalente à celle qui a suivi l’affaire Emmanuel GIBOULOT et être présents en masse le 9 avril prochain au procès de ces faucheurs et faucheuses.

Un système de covoiturage est mis en place, vous pouvez contacter l’organisateur au 06 19 81 75 63.




pucePlan du site puceContact puce



2010-2017 © Veille au grain : pour une région Bourgogne—Franche-Comté sans OGM ni pesticides ! - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39