Notre mission
Article mis en ligne le 4 février 2014
dernière modification le 20 juin 2014
Imprimer logo imprimer

Notre mission

- Produire et diffuser de l’information indépendante sur les OGM et les pesticides et plus généralement sur les questions d’agriculture et d’alimentation en lien avec la santé, l’environnement et la privatisation du vivant

- Défendre le droit de produire et consommer sans OGM et sans pesticides

- Promouvoir des alternatives, comme le développement de l’agriculture biologique

Lire nos statuts

Pour une alimentation sans pesticides

- Parce que les pesticides se dégradent difficilement : ils polluent l’environnement (aliments, eau du robinet, nappes phréatiques, cours d’eau, air, sols…) et contaminent le corps humain (sang, cordon ombilical,
lait maternel…).

- Parce que les pesticides portent gravement atteinte à la biodiversité en menaçant de nombreuses espèces : batraciens, poissons d’eau douce, rapaces, insectes, abeilles…

- Parce que les pesticides posent un véritable problème de santé publique pour la population mais aussi pour les utilisateurs qui sont les plus exposés. Les liens entre les pesticides et de nombreuses maladies sont de plus en plus avérés : cancers, malformations congénitales,
système immunitaire affaibli, problèmes neurologiques...

photo : Générations Futures

La France est le premier consommateur européen de pesticides. Environ 8 % des pesticides utilisés en France le sont en Bourgogne.

Pour une alimentation sans OGM

- Parce que les OGM cultivés en plein champ se disséminent de manière incontrôlée et irréversible dans notre environnement et notre alimentation. La coexistence entre OGM et non OGM n’est pas possible sans contamination.

- Parce que les OGM sont très insuffisamment évalués sur le plan scientifique, en particulier pour leurs effets à long terme sur la santé.

- Parce que les bénéfices économiques pour les agriculteurs restent incertains.

- Parce que les OGM impliquent de privatiser le vivant (par le dépôt de brevets), rendent les agriculteurs encore plus dépendants des grandes firmes agro-chimiques et portent l’industrialisation de l’alimentation à un degré qui hypothèque toute souveraineté alimentaire.

- Parce que l’immense majorité des citoyens refusent les OGM dans leur assiette et dans les champs.

L’association Veille au grain - Bourgogne est opposée à la dissémination expérimentale et commerciale des OGM dans l’environnement et l’alimentation mais pas aux OGM liés à la production de médicaments produits en espace confiné.

photo JC Tardivon

Les OGM sont présents dans nos assiettes par le biais des nombreux produits alimentaires (viande, lait, œufs…) issus d’animaux nourris aux OGM. Ces produits n’ont pas l’obligation d’être étiquetés comme tels. Plus
de 80 % des OGM cultivés dans le monde sont destinés à nourrir les animaux d’élevage.



pucePlan du site puceContact puce



2010-2017 © Veille au grain : pour une région Bourgogne—Franche-Comté sans OGM ni pesticides ! - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13