400 personnes à l’événement "Pesticides : on passe à l’action !"
Article mis en ligne le 28 novembre 2011
dernière modification le 21 février 2012
Imprimer logo imprimer

Les associations Veille au grain – Bourgogne et Quetigny Environnement, ainsi que le Collectif 21 Action citoyenne OGM et pesticides, ont organisé ensemble l’événement « Pesticides : on passe à l’action ! » les 4 et 5 novembre 2011. Cet événement a bénéficié d’une aide financière du Conseil régional de Bourgogne, que nous tenons à remercier ici à la hauteur de son soutien.

Notre poison quotidien

Marie-Monique Robin et Gilles-Eric Séralini sont venus à l’Eldorado le vendredi 4 novembre 2011 au soir pour débattre des thèmes abordés dans le film de Marie-Monique Robin Notre poison quotidien. Plus de 160 personnes étaient là pour s’informer et échanger avec eux sur les risques liés aux pesticides et aux perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A sur la santé humaine et l’environnement ! La grande salle du cinéma était pleine !

Gilles-Eric Séralini et Marie-Monique Robin sont deux figures connues pour qui s’est déjà posé des questions sur les risques liés aux pesticides, chacun lanceur d’alertes à sa façon ; ils ont répondu aux questions du public et écouté les commentaires des spectateurs au cours d’un débat riche en rebondissements, grâce à la diversité des personnes présentes dans la salle !

Pesticides : on passe à l’action !

Le lendemain matin le débat s’est poursuivi dès 9h à la salle Mendès-France à Quetigny, à l’Est de Dijon.

Geneviève Codou-David a commencé par dresser un état des lieux des pesticides : quelles molécules sont en vente ou au contraire interdites ? Pour quelles utilisations ? Par qui ? Quelles sont les pollutions engendrées ?... Les eaux de Bourgogne, qu’elles soient superficielles ou souterraines, sont parmi les plus polluées de France. Les pollutions rémanentes dues à des molécules dont l’usage est interdit depuis plusieurs années sont encore retrouvées dans les eaux de notre territoire (voir les résultats les plus récents sur le site de la DREAL). Celles retrouvées le plus souvent sont des herbicides, autrement dit des désherbants, dont l’atrazine.

Ensuite une table-ronde a eu lieu sur la réduction des pesticides en ZNA (zones non agricoles), avec les intervenants suivants (voir nos vidéos) :

Chacun a pu exposer les motivations de son témoignage ce jour-là, ses points de vue sur les méthodes à mettre en œuvre pour diminuer l’utilisation des pesticides, ainsi que les freins rencontrés au quotidien dans cette problématique, tant techniques qu’humains.
Des problèmes importants sont fréquemment rencontrés dans des espaces-clés comme les cimetières ou les stades sportifs, mais également sur les trottoirs devant chez les particuliers, zones où les habitants ont parfois du mal à voir réapparaître les herbes folles.
Tous les élus présents ont témoigné de leurs actions diverses et la discussion a été passionnante et pleine de sens !

♪♫ Petite pause musicale ♩♬

La pause méridienne a été très joyeuse : un sympathique buffet « bio et local » avait été concocté par l’association Vigilance OGM 21 et le groupe de musique Istebna

Pesticides, OGM à pesticides : quels risques pour la santé et l’environnement ?

La conférence de Gilles-Eric Séralini en seconde partie de journée a passionné son auditoire :

photo : Robert LIDON

Il a longuement décrit ses recherches et les résultats inquiétants quant aux effets des quelques 100 000 molécules chimiques utilisées dans le monde. « Plus un seul kilogramme de matière vivante sur terre et dans les océans n’est exempte de ces produits ». Ce chiffre fait froid dans le dos et pointe l’urgence à agir qui s’impose à nous.
Très pédagogue, ce grand Professeur nous explique que même les faibles doses peuvent avoir des conséquences très graves sur la santé, notamment concernant les substances qui agissent comme des « perturbateurs endocriniens ». Il nous apprend aussi que le glyphosate, molécule active du Roundup, est des plus nocifs lorsqu’il est associé à l’« adjuvant » qui lui permet de pénétrer dans les cellules pour mieux les tuer. Or toutes les études de dangerosité ont été menées sur le plyphosate seul… Cherchez l’erreur !

(voir nos vidéos pour découvrir notre interview de Gilles-Eric Séralini)

Fin de journée festive !

La journée s’est terminée dans une ambiance conviviale avec les douces mélodies de jazz manouche d’Istebna qui ont caressé nos oreilles…

Marie-Monique Robin : journaliste indépendante qui dérange avec ses enquêtes…
Marie-Monique ROBIN, journaliste indépendante depuis 1999, a réalisé une quarantaine de films d’investigation, fruit d’enquêtes de terrain poussées, menées dans le monde entier. Elle s’intéresse aux droits de l’homme et aux menaces qui pèsent sur la biodiversité et la santé humaine, avec des films comme Argentine, le soja de la faim – Les pirates du vivant – Blé : chronique d’une mort annoncée – Le monde selon Monsanto et le dernier en date : Notre poison quotidien.

Gilles-Eric Séralini : expert sur les risques des OGM reconnu dans le monde entier !
Gilles-Eric Séralini est professeur des Universités à Caen en biologie moléculaire, chercheur sur les effets des pesticides, de différents polluants, et des OGM sur la santé. Ses recherches portent notamment sur les hormones sexuelles et les cancers.
Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique), expert pendant 9 ans pour le gouvernement français dans l’évaluation des risques des OGM, pour l’Union Européenne et différents pays, il a publié plusieurs études sur les signes de toxicité des OGM. Il travaille sur les effets du Roundup, herbicide majeur dans le monde utilisé aussi avec les OGM. Il a été membre de la Commission Borloo-Lepage pour concrétiser un certain nombre de décisions prises au Grenelle de l’Environnement et réévaluer les biotechnologies au sein de l’Union Européenne. Il a expertisé l’aubergine OGM en Inde. Plus de 600 chercheurs et médecins de 30 pays le soutiennent dans ses prises de positions.
Co-directeur du Pôle Risques de l’Université de Caen. Chevalier de l’Ordre National du Mérite pour l’ensemble de sa carrière en biologie, par le Ministère de l’Écologie.
Auteur de plusieurs livres sur les OGM et la biodiversité, les effets des polluants (Génétiquement Incorrect – Ces OGM qui changent le monde – Après-nous le déluge ? – Nous pouvons nous dépolluer), il a été expert pour l’Union Européenne dans le différend avec les Etats Unis et le Canada sur le moratoire OGM, pour l’Inde et le Canada, entre autres.

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • article 1 infos-dijon.com
  • 516.9 ko / PDF
  • article 2 infos-dijon.com
  • 284 ko / PDF
  • article Bien Public
  • 553 ko / PDF


pucePlan du site puceContact puce



2010-2017 © Veille au grain : pour une région Bourgogne—Franche-Comté sans OGM ni pesticides ! - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13